Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, Paris
Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, Paris

CONSULTER UN PSYCHOLOGUE PRESENTATION

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

NEUROFEEDBACK EEG
« Les Effets de la Neurothérapie par Neurofeedback »

 

...Peut-être vous êtes-vous déjà demandé, si la Neurothérapie par le neurofeedback présente ou non des effets secondaires...Il est en effet indispensable, surtout lors d'une recherche de résolution de troubles, d'en connaître les véritables conséquences et impacts, à la fois en bénéfices et éventuellement en effets secondaires.

- A décharge des systèmes de Neurofeedback, et contrairement aux solutions médicamenteuses, la Neurothérapie par Neurofeedback n’est pas invasive - ce qui veut dire qu'elle n'a pas recours à la médicamentation et donc à l'utilisation de produits chimiques – ce qui néanmoins, ne dispense pas la thérapie d'engendrer des effets indésirables, si les considérations requises pour son exercice ne sont pas respectées.

- Attention : La Neurohérapie par Neurofeedback n’est pas une thérapie invasive, cependant il s’agit d’une « approche active », ce qui veut dire qu’elle est reliée à des mécanismes biologiques et/ou des processus psychologiques identifiés, avec des retentissements sur les fonctions : biologiques, psychologiques et comportementales, découlant du respect des « conditions thérapeutiques du suivi ».

En effet, cette approche thérapeutique a fait l’objet d’études d'efficacité reconnues, s’appuyant cependant sur des « conditions thérapeutiques strictes » :

  • Que le traitement soit exécuté par un professionnel de formation académique, spécialisé dans le traitement clinique des troubles, donc avec le bagage de compétences cliniques indispensables pour assurer un tel traitement.

  • Que le traitement soit exécuté par un professionnel spécialisé, expérimenté dans le domaine de la Neurothérapie par Neurofeedback.

  • Que le traitement de Neurothérapie par Neurofeedback soit fait sur des équipements règlementés, certifiés médicaux. Une certification dispositif médical (DM) est attribuée aux instruments, appareils, équipements, y compris les accessoires et logiciels, utilisés seuls ou en association, c’est une catégorie réglementaire de produits, à des fins strictement de santé.

  • Qu’avant de débuter le traitement, le professionnel procède à la passation d’un QEEG « électroencéphalogramme quantitatif » pour : la localisation et l’identification de l’activité atypique neuronale associée aux symptômes et la détermination du traitement pour la rééducation du cerveau.

Tous ces requis, afin d’énoncer les prémisses pour le traitement et d’éviter les « dérives » liées au « non-respect des conditions thérapeutiques » avec des retentissements sur les fonctions : biologiques, psychologiques et comportementales du patient.

Effectivement, tous les systèmes de Neurofeedback sont des « systèmes actifs » créés avec des fonctions diverses, induisant la personne en traitement vers « le changement, l’évolution, la rééducation » de sorte à « remodeler la structure et la connectivité du cerveau »…. Le traitement a donc un fort impact sur le cerveau et son fonctionnement, impact observable sur des indicateurs de santé, comportementaux et de qualité de vie. La mise en œuvre du traitement par Neurofeedback nécessite donc des compétences cliniques spécialisées, de l'expérience et de l'éthique, sous peine d'obtenir des effets indésirables et très invalidants sur le fonctionnement cérébral.

- Attention : L'application des capteurs Neurofeedback EEG, doit être faite en respect des besoins spécifiques de chaque patient (après leur QEEG-Mapping brain et la détermination des zones à fonctionnement atypique, afin de modifier et rééduquer vraiment les zones du cerveau qui en ont besoin). Ces capteurs sont capables de transmettre l'information de l'activité neuronale. Les capteurs jouent le rôle de filtres, ils sont totalement indolores et n'occasionnent aucune gêne, et vont permettre la rééducation des zones du cerveau à fonctionnent atypique.

Ce qui signifie que si la thérapie n’est pas ciblée au moyen d’un protocole créé sur mesure pour chaque patient par un professionnel qualifié, elle risque d’entraîner des bouleversements négatifs sur son fonctionnement cérébral et une aggravation de ses troubles, jusqu’à parfois le mettre en danger. Il est donc conseillé à toute personne intéressée de choisir son thérapeute avec prudence, et notamment de se renseigner :

  • Sur la formation académique initiale du thérapeute, sur son acquis des compétences cliniques, ainsi que sur sa formation à l’utilisation de ses outils thérapeutiques et son expérience dans ce traitement : tout intervenant devrait avoir une formation académique universitaire sur les pathologies cliniques ; connaître à fond les possibilités techniques de ses systèmes et être expérimenté dans le domaine de la Neurothérapie.

  • Sur la démarche thérapeutique envisagée pour le traitement (A-t-il un QEEG précédant le traitement ?- Il faut faire attention: La démarche scientifique nous amène à élaborer le chemin du traitement sur des « constats et non sur des suspicions » ).

  • Sur le matériel en lui-même : le système utilisé devrait toujours être certifié médical*, et ne pas imposer de placement universel et unique des capteurs, car aucune machine n’est capable de cibler par elle-même les aires cérébrales à travailler en fonction de chaque personne et/ou pathologie spécifique (voir à ce sujet : https://www.rvd-psychologue.com/cerveau-cartographie.html).

… Enfin, dans un cadre thérapeutique éthique, respectueux des objectifs et des requis, la thérapie par Neurofeedback demande de la rigueur, de la personnalisation du traitement et peut avoir recours à d’autres approches thérapeutiques pour accompagner l’évolution.

 

Quant à mon exercice professionnel :

- Je suis Psychologue clinicienne d'orientation scientifique, de formation académique universitaire, avec un bagage des compétences cliniques spécialisées. J’exerce en consultation privée. Mon atout pour l’exercice, est une combinaison d'expertise scientifique et d’expérience clinique de plus de 25 ans.

- Mon éventail d’expériences professionnelles dans des contextes hautement qualifiés : 
Hospitalier spécialisé (Troubles Psychiatriques);
Expertise psychologique (Criminologie – Troubles Psychiques);
Enseignement universitaire (Psychopathologies);
Clinique et recherche cognitive spécialisée (Cerveau humain, Troubles Psychiques, Troubles Neurodéveloppementaux et PsychoNeurothérapies en rapport)
...Terrains d’action qui ont contribué largement au développement de mes solutions thérapeutiques.

- Mes domaines d’exercice : Les Pathologies Cognitives et Mentales. Les troubles neurodéveloppementaux. Le Cerveau humain et les Solutions thérapeutiques.

- La thérapie par Neurofeedback de mes traitements est le résultat des Neurosciences et de la Psychophysiologie appliquée, profitant des progrès technologiques dans le domaine de l’encéphalographie (EEG) et l’interface cerveau-ordinateur avec les nouvelles découvertes de la Neurologie et de la Psychologie pour le traitement des pathologies.

- Il s’agit d’une thérapie sur des bases scientifiques, mes Systèmes Neurofeedback sont Certifiés Médicaux. Mes systèmes de traitement comprennent aussi l’imagerie. Ma thérapie répond aux principes exigés par le BCIA (Alliance Internationale pour la Certification en Biofeedback), par l’ISNR (Société Internationale pour le Neurofeedback et la Recherche) et par l’AAPB (Association pour la Psychophysiologie Appliquée et le Biofeedback), qui dispense une thérapie efficace, due à mes compétences spécialisées, mon expérience hautement qualifiée, la rigueur et les soins que j’applique à mes traitements, avec la participation active de mon patient. 

Pour rappel : Pour le cerveau « une pathologie » représente un fonctionnement à « intensité atypique »   de son activité neuronale et de la connectivité fonctionnelle, dans un ou plusieurs lobes.

Mon objectif dans le traitement étant : la modification de l’activité atypique, afin d’obtenir la diminution et/ou l’éradication des symptômes associés à la normalisation de l’activité du cerveau, et l’amélioration de la connectivité fonctionnelle. Avec un élément important : En sachant cependant que mon but thérapeutique ultime n’est pas celui de reproduire dans l’absolu, les paramètres de la base normative dans mon traitement ! Mon travail thérapeute a abouti lorsque mon patient m’indique que les comportements « dits gênants » et qui ont motivé sa consultation ont disparu.

- Les interventions techniques et cliniques dans mon cabinet, sont assurées personnellement par un Professionnel de la Santé (Aucune manipulation ou délégation de taches n’est laissée aux techniciens).

- Avant de débuter tout traitement par Neurofeedback, je procède à la passation d’un QEEG « électroencéphalogramme quantitatif » qui va à la suite me permettre :
. La mesure des différents aspects de l'activité neuronale électrique du cerveau de mon patient.
. La comparaison de l’activité électrique recueillie avec la base de données de référence normative.
. La localisation et l’identification objective de l’activité atypique neuronale associée aux symptômes.
. La détermination du nombre des protocoles nécessaires pour la rééducation de l’activité neuronale par Neurofeedback  (une sorte de guide pour le traitement).
. L’élaboration des protocoles personnalisés pour la rééducation du cerveau (en sachant que l’on rééduque seulement les zones à fonctionnement atypique).
. La comparaison de l'activité du cerveau avant, pendant et après un traitement.
De ces faits découlent l'identification des indicateurs de succès au traitement et la mesure objective des changements du fonctionnement du cerveau.

- Le travail thérapeutique rigoureux et volontaire du patient lui-même, peut prendre aussi une allure ludique : au fur et à mesure de l'avancée du traitement, le patient accédera avec plus de facilité et progressivement aux différents défis constitués par les tâches d'apprentissage ayant pour objectif, la diminution et/ou l'éradication du trouble qui a motivé sa consultation.

- La rééducation du cerveau par des systèmes de Neurofeedback - certifiés équipements médicaux - et assurée par un professionnel expérimenté, compètent et qualifié, est solide, puisque l'apprentissage de l'activité neuronale n'est pas conditionné par la chimie, mais plutôt par la mise en mémoire de mécanismes, de réflexes appris et mémorisés par le patient, avec les ajustements du soignant au fur et à mesure de l’évolution et en accord avec ses besoins.

- Le patient est dans un cadre thérapeutique spécialisé, avec un professionnel qualifié et expérimenté, Expert du domaine, ce qui est rassurant pour lui, motivant aussi une implication majeure du patient dans les différents taches et défis qui lui sont présentés et ceci au fur et à mesure de sa progression dans son traitement.

- La corrélation clinique faite au début de chaque séance entre le patient et le soignant est essentielle pour le traitement. L'Expert connaît parfaitement le trouble qui a motivé la consultation de son patient, il identifie les signes, ses symptômes, prend note de son évolution, connaît bien ses besoins et sait comment les traiter...

- Le patient avance dans son traitement ; à chaque séance et par la base des données normatives corrélées à son âge et son sexe, le patient visualise ses progressions réelles et chiffrées, grâce au Z-score personnalisé intégré dans ses écrans thérapeutiques. Au fur et à mesure des progressions dans le traitement, le patient ressent les bienfaits et la diminution des symptômes au fur et à mesure de ses efforts - ce qui est gratifiant pour lui.

Nous pouvons ainsi conclure : que ce traitement clinique, scientifique et non invasif, assuré par un professionnel qualifié, spécialisé et expérimenté dans le traitement clinique des « Pathologies Cognitives et Mentales » et des « Troubles Neurodéveloppementaux » et donc avec le bagage de compétences cliniques requises, équipé des systèmes Neurofeedback certifiés médicaux... est un espoir pour le traitement des diverses problématiques où la médecine traditionnelle ne peut que proposer des substances chimiques, pour apaiser les symptômes...

La liste des troubles à traiter par cette approche comporte parmi d’autres, le traitement de l'Autisme, l'Hyperactivité (TDAH), le TDA, l’Anxiété, la Phobie-Emetophobie, le Trouble Bipolaire et Psychoses, le Trouble Borderline, la Dépression, la Fatigue Chronique, l'Epilepsie, le TOC, les Troubles du Sommeil …Voir plus : https://www.rvd-psychologue.com/neurofeedback-traitement-hyperactivite-depression-fatigue.html

Les effets de la Neurothérapie par Neurofeedback sont durables, voire permanents, motif pour lequel il est essentiel de s’assurer du « respect des conditions thérapeutiques strictes requises » pour ce type de traitement, à défaut de d’engendrer des effets contraires aux objectifs de chaque patient.

 

…Des Compétences Cliniques d’Expert et un haut niveau de sophistication technologique, agissant sur un large spectre des problématiques ; avec des résultats ciblés et un haut degré de pertinence.

 

À lire également