Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, Paris
Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, Paris

CONSULTER UN PSYCHOLOGUE PRESENTATION

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

 

DEPECHES SPÉCIALISÉES

LE CERVEAU
Les Neurotransmetteurs et leur rôle

Les neurotransmetteurs

Appelés aussi neuromédiateurs, ce sont des composés chimiques qui sont libérés par les neurones (et parfois par les cellules gliales) afin d'agir sur d'autres neurones, ceux-là étant appelés : neurones post-synaptiques. Ils peuvent également agir d'autres types de cellules (cellules musculaires et cellules gliales telles les astrocytes).

On parle aussi de neuromédiateur quand il est libéré dans un environnement neuronal, afin de créer une ambiance chimique influant sur le fonctionnement du neurone. Grands types de neuromédiateurs : Monoxyde d'azote ; Neuropeptide.

Un neurotransmetteur, désigne une molécule qui possède certaines propriétés :

  • Les neurotransmetteurs sont stockés au niveau de l'élément présynaptique dans des vésicules.
  • Le contenu de ces vésicules est libéré dans l'espace synaptique au moment de l'arrivée d'un potentiel d'action.
  • Là, les molécules diffusent vers les récepteurs transmembranaires localisés dans la membrane du neurone post-synaptique.
  • Selon la nature du neurotransmetteur, l'élément postsynaptique aura comme réponse un potentiel postsynaptique inhibiteur (Glycine) ou excitateur (glutamate, acétylcholine), s'opposant ou favorisant respectivement à la naissance d'un potentiel d'action dans le neurone postsynaptique.
  • Là, les molécules, ont un moyen de dégradation (comme l'acétyl-cholinestérase au niveau de la jonction neuro-musculaire) ou de recapture pour être inactivée au niveau présynaptique ou glial (astrocytes, par exemple) et ce afin de mettre fin à l'excitation.

On connaît aujourd'hui plus d'une soixantaine de molécules qui répondent a ces critères.

Les neurotransmetteurs sont divisés en catégories, selon leur rôle :

  1. Les monoamines sont synthétisées à partir d'un acide aminé :
    • les catécholamines sont dérivées de la tyrosine : la dopamine, la noradrénaline, l’adrénaline.
    • la sérotonine (5-HT) qui dérive du tryptophane
    • le GABA dérivé de l'acide glutamique
    • l'histamine dérivée de l'histidine
  2. Les endorphines, molécules similaires aux opiacés
  3. les acides aminés : acide glutamique, acide aspartique, glycine
  4. substances chimiques diverses : acétylcholine, adénosine, anandamide.

 

« Le neurone et la libération des neurotransmetteurs »

 

Rôle des neurotransmetteurs Structure Moléculaire Implication sur la santé
La dopamine est un neurotransmetteur qui est impliqué dans le contrôle du mouvement et de la posture. Il module aussi l'humeur et joue un rôle central dans le renforcement positif et la dépendance.
La perte de dopamine dans certaines parties du cerveau entraîne la rigidité musculaire typique de la maladie de Parkinson
La noradrénaline est un neurotransmetteur important pour l'attention, les émotions, le sommeil, le rêve et l'apprentissage. La noradrénaline est aussi libérée comme une hormone dans le sang où elle contracte les vaisseaux sanguins et augmente la fréquence cardiaque.
La noradrénaline joue un rôle dans les troubles de l'humeur comme dans le cas du maniaco-dépressif.
La sérotonine contribue à diverses fonctions comme la régulation de la température, le sommeil, l'humeur, l'appétit et la douleur.
La dépression, le suicide, les comportements impulsifs et l'agressivité impliqueraient tous certains déséquilibres de la sérotonine.
Le GABA (pour acide gamma-aminobutyrique) est un neurotransmetteur inhibiteur très répandu dans les neurones du cortex. Il contribue au contrôle moteur, à la vision et à plusieurs autres fonctions corticales. Il régule aussi l'anxiété. Des drogues qui augmentent le niveau de GABA dans le cerveau sont utilisées pour traiter les crises d'épilepsie et pour calmer les tremblements des gens atteints de la maladie d'Huntington.
L'Acétylcholine est un neurotransmetteur excitateur très répandu qui déclenche la contraction musculaire et stimule l'excrétion de certaines hormones. Dans le système nerveux central, il est entre autres impliqué dans l'éveil, l'attention, la colère, l'agression, la sexualité et la soif. 
La "maladie d'Alzheimer" est associée à un manque d'acétylcholine dans certaines régions du cerveau.
Le Glutamate est un neurotransmetteur excitateur majeur associé à l’apprentissage et la mémoire.
Il serait aussi associé à la maladie d'Alzheimer dont les premiers symptômes se font sentir au niveau de la mémoire. La diminution des niveaux de glutamate permet de diminuer la douleur.