Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, Paris
Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, Paris

CONSULTER UN PSYCHOLOGUE PRESENTATION

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

 

DEPECHES SPÉCIALISÉES

LE CERVEAU

 

cerveau

 

Le cerveau

Définition

« Le cerveau est le principal organe du système nerveux central. il est présent chez tous les animaux du sous-règne des bilatériens. On peut aussi appeler "le cerveau", "encéphale".

Le cerveau communique avec ses neurones et elles ont une communication réciproque à travers leur activité électrique.

L'appareil qui permet d'en visualiser et de mesurer l'activité neuronale s'appelle  : L'électro-encéphalogramme.

...Dans les cas des fonctionnements atypiques du cerveau (diverses pathologies), le traitement de Neurothérapie par Neurofeedback peut venir en aide à ces dysfonctionnements. Mon objectif thérapeutique dans le traitement, étant : la modification de l’activité atypique, à travers de la rééducation, afin d’obtenir la diminution et/ou l’éradication des symptômes, associés à la normalisation de l’activité du cerveau et l’amélioration de la connectivité fonctionnelle. En sachant cependant, que : mon but thérapeutique ultime, n’est pas celui de reproduire dans l’absolu, les paramètres de la base normative dans mon traitement ! La finalité thérapeutique de mon suivi serait aboutie, lors que mon patient m’indique, que les comportements « dits gênants » et qu’ont motivé sa consultation : on diminue et/ou ont été éradiqués.

 

Fonction du cerveau :

Le cerveau a de nombreuses fonctions, traitant et contrôlant les plus inconscientes de nos activités, tels que le rythme cardiaque ou la sécrétion d’hormones, aux plus élaborées : conscience et fonctions intellectuelles, en passant par celles assurant la coordination des mouvements volontaires.

Le fonctionnement du cerveau est encore en l'objet de nombreuses recherches, tant il est complexe. Les relations qu'il entretient avec les fonctions supérieures, telles que l'esprit ou l'intellect, sont encore le sujet de nombreuses discussions scientifiques, philosophiques ou spiritualistes.

 

Le cerveau humain

Le cerveau humain comporte environ 100 milliards de neurones et possède un poids moyen de 1.300 à 1.400 grammes. Il contient également des cellules gliales et des astrocytes.

Les différentes parties du cerveau

Le cerveau est constitué des deux hémisphères cérébraux, droit et gauche, connectés entre eux par une structure qui les relie, le corps calleux composé de substance blanche (axones gainés de myéline).

En fonction de leur origine embryonnaire, le cerveau est divisé en plusieurs parties :

  • le télencéphale, la partie supérieure, composé du cortex cérébral et du striatum ;
  • le diencéphale qui contient le thalamus et l'hypothalamus (glandes endocrines) ;
  • le mésencéphale ;
  • le cervelet (coordination motrice et apprentissage des mouvements routiniers) ;
  • le pont de Varole ;
  • le bulbe rachidien (contrôle des mouvements réflexes et végétatifs : respiration etc), qui communique avec la moelle épinière.

Le cerveau, le cervelet et le tronc cérébral constituent l'encéphale, chef d'orchestre du corps humain. C'est lui qui centralise et traite toutes les informations qui circulent dans notre corps, et qui permet par exemple d'entendre, d'écrire, etc.

Le cortex cérébral constitue la couche externe du cerveau et comporte la majorité des neurones (substance grise). En tant qu'organe essentiel de notre organisme, le cerveau bénéficie de nombreux dispositifs de protection qui assurent son bon fonctionnement. Protégé au cœur de la boîte crânienne, le cerveau baigne dans le liquide céphalorachidien qui a un rôle de protection physique contre les chocs. Il est également protégé par de solides membranes, les méninges, qui constituent une barrière efficace contre les microbes (dure-mère, arachnoïde et pie-mère) entre le cortex et l’os du crâne.

Toujours en activité, même pendant notre sommeil, il est alimenté par un large réseau de vaisseaux sanguins, dans lequel est véhiculé par les globules rouges (ou hématies) de l'oxygène moléculaire. Au repos, l'utilisation cérébrale de l'oxygène correspond à 20 % de la consommation en oxygène de tout l'organisme.

Le cerveau, ou plus exactement l'encéphale, est relié au reste de l'organisme par un réseau complexe de nerfs pour traiter des milliers d'informations en un temps record.


Le cerveau
Image : Marcel TAPPAZ Neurobiologiste - Directeur de Recherche CNRS honoraire

 

Rôle du cerveau dans les fonctions supérieures

Le cerveau est le siège des fonctions supérieures (fonctions cognitives, conscientes et intellectuelles, sens, réponses nerveuses) et végétatives. C'est donc un organe essentiel qui assure la régulation de toutes les fonctions vitales.

  • Fonctions physiologiques inconscientes : Il est responsable du rythme cardiaque et respiratoire, des fonctions qui pour nous sont inconscientes.
  • Fonctions physiologiques conscientes : Il est aussi impliqué dans la prise de décision, dans la motricité du corps, le comportement, la mémoire, la conscience…