Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, Paris
Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, Paris

CONSULTER UN PSYCHOLOGUE PRESENTATION

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

HYPNOSE THERAPEUTIQUE PARIS ET COURBEVOIE
AVEC UNE PSYCHOLOGUE CLINICIENNE

En effet, je suis Ruby Villar-Documet, Psychologue clinicienne d'orientation scientifique, j’exerce en consultation privéeMon atout pour l’exercice, est une combinaison d'expertise scientifique et d’expérience clinique de plus de 25 ans.

Mon éventail d’expériences professionnelles dans des contextes qualifiés :

  • Hospitalier spécialisé (troubles psychiatriques).
  • Expertise psychologique (criminologie – troubles psychiques).
  • Enseignement universitaire (psychopathologies). 
  • Clinique et Recherche Cognitive spécialisée (cerveau humain, troubles psychiques, troubles neurodéveloppementaux et PsychoNeurothérapies en rapport).

Terrains d’action qui ont contribué largement au développement de mes solutions thérapeutiques

 

Mais... Qu'est-ce que l'hypnose ?

La définition de l'hypnose
Que se passe-t-il en vous pendant la phase d'hypnose ?
Ruby Villar-Documet : psychologue clinicienne spécialisée en hypnose thérapeutique à Paris
La Psychologie, L’Hypnose et la Psychothérapie
Les phases d'une séance d'hypnose
Conclusion : Place de l'hypnose dans le cadre de la thérapie

 

 

La Définition d’Hypnose :

Malgré son nom issu du Grec 'Hypno', qui veut dire sommeil, et contrairement à ce que pensent la majorité des patients, l'état hypnotique n'a pas de relation directe avec le sommeil ordinaire. 'L'état d'Hypnose ne consiste absolument pas à être endormi mais, au contraire, à modifier notre conscience pour porter notre attention sur certains aspects de notre fonctionnement psychique'.

Souvent quand je parle d'hypnose avec mes patients, un halo de mystère semble entourer notre entretien. L'évocation du mot suscite des sentiments contrastés : il y a de la crainte, de la méfiance, et paradoxalement une évidente attraction. D'un coup, leurs yeux pétillent, ils deviennent même plus éloquents, et pour quelques instants la souffrance passe au deuxième plan pour ouvrir les portes à la découverte de leur traitement, celui qui va leur permettre de guérir. Mais qu'est-ce que l'Hypnose ?

L'Hypnose est un état naturel que nous expérimentons tous les jours, un état que chacun possède, un état entre la veille et le sommeil, où il n'y a rien d'artificiel ni de surnaturel. C'est un moment où, au portail du sommeil, vous n'êtes pas tout à fait éveillé et pas encore endormi, un état qui atteint différents niveaux de profondeur. "Toute personne est sensible à l'hypnose, à condition de bien vouloir s'y prêter".

Haut

 

Que se passe-t-il en vous pendant la séance d’Hypnose ?

L'Hypnose augmente votre capacité à répondre à des suggestions et c'est justement là, que se situe son intérêt thérapeutique. Les patients deviennent ainsi, plus aptes à exécuter des instructions. "Mais il faut avant tout qu’ils acceptent de coopérer. On ne peut demander à un patient de faire quelque chose qui serait contre ses règles de morale ou contre sa propre volonté".

Ainsi, toutes les personnes que l’on a vu faire le "coq en camaraderie" devant l’auditoire, d’un " spectacle d' hypnotisme", ont fait les clowns parce qu'ils ont accepté de le faire.

Le patient sous Hypnose; se trouve dans un état d'intense relaxation physique et de concentration mentale ce qui lui permet de dépasser la partie de son esprit qui est régie par la logique (il lâche prise et met son esprit d'analyse de côté), ce qui va l'habiliter à explorer ses ressources intérieures : capacités physiques aussi bien que mentales, et à voir les choses différemment que par la pensée consciente normale. "On ne peut pas encore expliquer comment ça se produit, mais cette personne est alors en état d'hypnose."

L'Hypnose est un moyen de se connecter à son subconscient à travers la transe. On peut dire aussi que c'est un état de conscience modifié par une transe (de transir-passer, s’en aller…) mise en place par le thérapeute et le patient lui-même. La Transe Hypnotique est avant tout un état agréable où la concentration est axée vers l'intérieur de soi . C'est un mécanisme simple qui met l'esprit conscient en "veilleuse" et privilégie le fonctionnement du subconscient. Le patient limite, à son gré, son état d'attention et produit la transe volontairement à la demande du thérapeute.

Haut

 

Ruby Villar-Documet : psychologue clinicienne spécialisée en hypnose thérapeutique à Paris

Pourquoi faire appel à un psychologue pour pratiquer l'hypnose ?

…Il existe une Hypnose de Scène où l’objectif de la technique c’est la distraction du public, à travers d’un état de mise en acte imaginatif et fascinant ou les modifications sont temporaires et, l’Hypnose Clinique, ou l’objectif c’est un processus de traitement et de soin, qui tient compte du vécu du patient et des « images qu’il utilise pour en parler de sa problématique ». Le sujet est dans un esprit détendu qui peu à peu va le conduire à un état de conscience modifié, terrain sur lequel je vais poser « la métaphore qui soigne »

… L'hypnose clinique n'a pas de relation directe avec le sommeil ordinaire. « L'état hypnotique ne consiste pas absolument à s'endormir, au contraire, il s'agit de changer notre conscience pour se concentrer sur certains aspects des fonctions mentales »

 Le terme hypnose désigne à la fois le changement d'état de conscience et le traitement utilisé dans cet état, et la technique utilisée pour créer cet état est également appelée technique d'induction.

Lorsqu'une personne est en état d'hypnose, sa perception changera de son état normal. L’expérience hypnotique d’une personne dépend de sa personnalité, de ses antécédents, des méthodes utilisées, de ses suggestions, de la profondeur d’induction de l’hypnose et d’autres paramètres. Une personne peut également développer ou induire une hypnose par elle-même. C'est ce qu'on appelle l'auto-hypnose.

Le cycle de l'hypnose implique induction-relaxation-découverte inconsciente-problème de traitement-conseils positifs-conseils post-hypnotiques.

Dans le cadre d'une psychothérapie, l'état d'Hypnose peut être induit pour provoquer une dissociation entre différentes parties du corps et le psychisme, mais l'Hypnose, à elle seule, n'est pas une psychothérapie; elle est un outil que le thérapeute utilise dans le but de provoquer un changement ou pour apprendre au patient à se passer d'un symptôme qui le gêne ou qui le fait souffrir.

« Il est important de comprendre que l'hypnose en elle-même n'est pas un curative. La valeur de l'hypnose réside entièrement dans son rôle dans la promotion du processus de guérison en déclenchant une bonne réponse. -Devenir une personne complète est un peu comme une anesthésie générale et peut subir une intervention chirurgicale. Ce n'est pas une anesthésie qui peut être guérie, mais une opération, mais l'anesthésie est la même condition. Ce n'est pas que l'hypnose puisse être guérie, mais ce que le patient peut faire dans cet état peut l'aider à se rétablir ».

Haut

 

La Psychologie, L’Hypnose et la Psychothérapie

Plus précisément, l'hypnose clinique peut être divisée en :

Hypnose traditionnelle : L'hypnotiseur joue un rôle de premier plan - il est la personne qui préside la réunion. Il a fait des recommandations « directes » (appelées « interdictions ») et le patient est resté passif.

Hypnose semi-traditionnelle : L'hypnotiseur est toujours à la réception, faisant des suggestions « directes » et « indirectes ».

Hypnose Ericksonienne : Le patient participe à sa mise en condition hypnotique. Le thérapeute utilise des métaphores pour que l’inconscient du sujet choisisse lui-même les solutions de ses problèmes

Hypnose Lancastérienne : Contrairement à Erickson, il convient à l'étude des effets à moyen et long terme. "Ce n'est pas que le patient doit s'adapter à l'hypnose, mais que l'hypnose doit lui donner forme. Ses recherches montrent qu'un bref traitement aura le même effet que le traitement hystérique de Freud (les symptômes réapparaîtront après un certain temps). L'hypnose peut corriger Ce processus.

Nouvelle Hypnose : L’accent est mis sur la personne et sur sa relation avec son thérapeute, par des échanges, une communication. A récupéré de Milton Erickson « ces particularités » pour en faire un tout nouveau langage hypnotique : des phrases entières qui pouvaient être différemment comprises selon les individus : « Je sais qu’il y a, là maintenant, en vous, un sentiment qui revient sans cesse, depuis longtemps maintenant… Et quelque chose en vous, vous le ressentez peut-être déjà, intimement, possède la réponse à cette pensée insistante… D’ailleurs, la vie vient vous le rappeler sans cesse, n’est-ce pas ? Ces hasards qui n’en sont évidemment pas… Alors, il est temps aujourd’hui de libérer cette réponse qui insiste en vous… Simplement laisser faire ce qui, tout au fond de vous, connait la réponse… Et juste, peut-être, être curieux(se) de découvrir les petits détails, dans les minutes et même les jours qui viennent, qui trahissent que… ça y est ! C’est en route… Quelque chose en vous change enfin… Et d’ailleurs, qui pensez-vous de votre entourage qui s’en rendra compte le premier, hein ? »

De nombreuses techniques de psychothérapie modernes découlent de l'hypnose.

Le terme psychothérapie a été introduit par Hippolyte Bernheim en 1891 et fait référence à son hypnotisme médical. Pierre Janet déclarait en 1923: « La décadence de l'hypnose n'est qu'un accident momentané dans l'histoire de la psychothérapie. »

Il n'y a pas de théorie unique derrière l'hypnose. C'est avant tout une pratique, un outil de traitement et d'accompagnement. Par conséquent, il peut être facilement intégré dans n'importe quelle méthode de traitement: humanisme, transpersonnel, psychanalyse, systèmes, thérapie cognitive et comportementale, thérapie brève, etc. Les praticiens de l'hypnose le voient comme un amplificateur et un accélérateur thérapeutique. Selon Paul Watzlawick, l'hypnose permet aux gens d'obtenir des ressources inconscientes, de contourner les obstacles et de permettre des comportements nouveaux et plus créatifs pour améliorer la vie du sujet.

L'hypnose a également conduit à de nombreuses approches thérapeutiques. Sigmund Freud a utilisé cette approche dans ses premières années lorsque des patients hystériques tentaient de « découvrir » des événements traumatiques (scènes de séduction) qui pourraient être à l'origine de la maladie. Freud abandonne rapidement la pratique de l'hypnose (1895), il la considère comme une manipulation de sujets et, en pratique, il constate que sans résistance, la « vérité » de l'hypnose ne peut être entendue. (« Utile » pour le sujet).  Et le fait qu'il (le patient) doit « découvrir » (sa vérité) par lui-même à travers ses propres mots. À proprement parler, ce sera le début de la thérapie par la parole, le début de la thérapie analytique.

La révolution thérapeutique est venue du psychiatre américain Milton Erickson (1901-1980), qui donne son nom à l’Hypnose Ericksonienne. Il a d'abord utilisé l'auto-hypnose pour se traiter de la paralysie causée par la poliomelyte. Sa guérison l’amènera à sa conviction sur les effets thérapeutiques de la suggestion et de l’hypnose. Enfin, il mettra en place une pratique complète d'hypnothérapie. Dans l'hypnose Ericksonienne, le patient doit être un acteur de sa guérison. L'état hypnotique est utilisé par le patient pour accéder à des ressources internes souvent inexploitée.

Milton Erickson soutenait l'idée qu'on ne soigne pas un symptôme ou une maladie, mais une personne. L'hypnose en psychothérapie, envisagée à la manière d'Erickson, est une relation vivante entre deux individus : « L’hypnose, c’est une relation pleine de vie qui a lieu dans une personne et qui est suscitée par la chaleur d’une autre personne. »

La PNL (programmation neurolinguistique) est un enfant de l’Hypnose Ericksonnienne, ses fondateurs ont repéré qu’Erickson utilisait (entre autres choses) dans sa manière de parler des verbes et des mots « non-spécifiques ». Elle s'intéresse à la façon dont les humains fonctionnent dans un environnement donné et ce, en fonction de leurs schémas comportementaux. A travers un ensemble de techniques et de méthodes, la PNL aide à changer la façon dont un individu perçoit son environnement.

 Haut

 

Les phases d’une séance d’Hypnose :

Toute séance d'Hypnothérapie commence par une induction, qui est le passage de la vigilance restreinte à la vigilance généralisée; c'est-à-dire une mise en relaxation du patient lui permettant d'entrer en transe.

Par des méthodes inductives variables le patient est mené à la transe, espace intime de changement, de reconstitution de son rapport au monde et aux choses. En transe hypnotique, le patient développe une conscience sélective et reste en communication constante avec le thérapeute. Pendant ce moment, le corps et l'esprit conscients sont dans un état de passivité, ce qui permet au patient d'accéder à une plus grande communication avec son inconscient. Le patient est au fond de lui, dans son inconscient et en contact avec ces outils nécessaires pour se réparer. Le thérapeute travaille avec le patient dans une relation de confiance et d'échange, afin de solliciter sa propre capacité à guérir lui permettant de découvrir les forces intérieures subconscientes qui existent en lui, celles qui vont résoudre ses problèmes par l'intermédiaire de l'imagerie mentale, la visualisation, des suggestions positives.

"L'induction hypnotique peut s'obtenir par la fixation visuelle d'un objet, lumineux ou non, placé à 25 cm, par l'utilisation d'un métronome ou le plus souvent, par de simples suggestions verbales qui proposent au patient de se détendre, de se relaxer en fixant son attention sur différentes parties de son corps. Le but est d'obtenir une dissociation entre l'esprit et le corps; le ton de la voix accompagne la détente et la décontraction, ce qui permet d'approfondir la transe : le sujet entre de plus en plus en lui-même, se déconnecte de son mode de pensée habituel et de certains mécanismes de défense. Mais attention, il n'est pas inconscient, au contraire, la vigilance qu'il éprouve pour l'environnement est augmentée et il n'acceptera de faire ou de dire, que ce qu'il souhaite vraiment".

L'Hypnose nous donne alors l'accès aux trois compartiments thérapeutiques principaux par des actions tantôt suggestives comportementales, tantôt cognitives et parfois même analytiques, s'inscrivant essentiellement dans le domaine des activations mentales, limitant les activations corporelles à des ressentis spécifiques. Cette forme de communication particulière approfondit la relation patient-thérapeute. Dans cet état, il est possible de suggérer des modifications corporelles : sensation de chaud ou de froid, mouvement automatique de la main ou du bras, ce qui a pour intérêt d'augmenter la dissociation corps/esprit et d’affirmer la transe, ouvrant la possibilité de promouvoir significativement les capacités créatrices et le potentiel d'auto-guérison du patient".

En état de transe hypnotique votre inconscient s'ouvre à vous et il vous est possible de faire beaucoup de choses, même celles que vous croyiez impossibles :

  • Communiquer directement avec votre inconscient.
  • Oublier des souvenirs obsédants.
  • Vous dissocier de vos émotions.
  • Accéder à des souvenirs oubliés.
  • Supprimer des douleurs.
  • Développer vos ressources.
  • …etc.

Ces possibilités vont vous permettre d'y introduire des changements durables, ce qui est le but de toute psychothérapie, et l'Hypnose est l’outil de changement le plus puissant connu.

Dans ce contexte, nous pourrons faire l'appel aux différentes techniques de l'Hypnose :

La Suggestion (représentations sensorielles, d'imageries mentales, de pensées positives et même d'affirmations).

Les suggestions hypnotiques, de difficultés variables, se font par communication verbale dans une atmosphère relaxante. "Il ne s'agit alors pas de donner des ordres ni de prescrire directement le changement mais d'accompagner le patient là où il a envie d'aller, de suggérer des images ou des métaphores congruentes avec l'univers mental du patient, de laisser le sujet se connecter avec ses sensations et ses émotions, de suggérer des associations nouvelles, parfois d'induire une confusion transitoire qui permet de se déconnecter de la logique consciente."

L'Hypnose Analytique

On part du principe que le problème se rattache à un souvenir bien enfoui dans votre mémoire. Cette approche utilise la technique de "régression" qui vous projette dans votre passé. Ensemble, nous allons explorer chaque étape de votre vie jusqu'à la période ou réside l'incident responsable du comportement actuel, suivie d'une mise en place stratégique qui va vous permettre de surmonter le problème.

La Dissociation

Elle vous permet de dissocier l'esprit conscient de l'esprit inconscient.

L'esprit conscient réagit d'une certaine façon conventionnelle et bien établie et votre esprit inconscient vous aide à explorer de plus vastes perspectives. Elle aide donc à mieux canaliser les comportements futurs. Mais la dissociation peut aller plus loin…comme pour vous projeter dans un film où vous pouvez être l'acteur, le réalisateur et le spectateur.

L'Hypnose Eriksonienne

Cette technique non conventionnelle a ses propres particularités.

Elle utilise des techniques d'induction favorisant la prise de contact avec notre guide intérieur pour résoudre un problème. Ainsi, le fait de vous focaliser "internement" va vous aider à changer votre orientation à la réalité vous permettant en même temps de vous ouvrir à de nouvelles possibilités d'évolution. Cette technique vous permet à vous-même d'accomplir le travail thérapeutique grâce à vos compétences inconscientes; en outre, le patient détient le pouvoir de changement et le praticien organise la rencontre. "Faites confiance à votre inconscient" (Milton H.Erikson.)

Haut

 

Conclusion : Place de l’Hypnose dans le cadre de la thérapie

Le cycle de l'Hypnose comporte l'Induction – la Relaxation – la Découverte de l’inconscient – le Traitement du problème – les Suggestions positives – les Suggestions Post-hypnotiques.

Dans le cadre d'une psychothérapie, l'état d'Hypnose peut être induit pour provoquer une dissociation entre différentes parties du corps et le psychisme, mais l'Hypnose, à elle seule, n'est pas une psychothérapie; elle est un outil que le thérapeute utilise dans le but de provoquer un changement ou pour apprendre au patient à se passer d'un symptôme qui le gêne ou qui le fait souffrir.

"Il est important de comprendre que l'état d'Hypnose en lui-même n'est pas curatif. La valeur de l'Hypnose repose entièrement dans son utilisation comme moyen de faciliter les processus de guérison en déclenchant des réponses qui amènent au bien-être de la personne tout entière. C'est un peu comme une anesthésie générale qui permet de réaliser une opération de chirurgie. Ce n'est pas l'anesthésie qui soigne, c'est la chirurgie, mais l'anesthésie est la condition nécessaire pour réaliser l'opération. De même, ce n'est pas l'Hypnose qui soigne, c'est ce qui est fait par le patient pendant qu'il est dans cet état qui l'aide à guérir".

L'hypnose guérit alors parce que, modifiant le contexte d'une habitude, elle en détruit le ressort !

 

Rendez-vous sur notre FAQ consacrée à l'hypnose, pour trouver la réponse à toutes vos questions sur l'exercice de l'hypnose pratiquée en cabinet (situé à Courbevoie, 92, à proximité immédiate de Paris), dans la thérapie et le traitement des troubles psychologiques