Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute
www.rvd-psychologue.com

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

 

DEPECHES SPÉCIALISÉES

Imprimer

 

 

Articles pour l'entreprise

Article n°3 :

Préparez votre présentation

poignée de mains

 

Vous êtes décidé à monter à l'échelon supérieur ?
Votre expérience n'est pas bien payée ?
Votre poste vous semble inférieur par rapport à votre niveau de compétences ?

 

Faites le Grand Saut, Préparez votre Présentation

Vous avez cherché dans les annonces, visité Pole Emploi, ou envoyé des candidatures spontanées et ça y est le rendez-vous avec le recruteur est fixé.

...Vous vous êtes mis sur votre 31, vous avez trouvé l'adresse sans difficulté et même la place pour votre voiture vous attend,... tout va bien, vous êtes bien disposé et vous portez toute votre batterie de compétences et d'expériences dans votre bel attaché-case.

Bonjour, bonjour vous faites un grand sourire pour « disposer de bonheur » votre entretien, le RH vous présente l'entreprise, les besoins exigés pour le poste, tout vous semble aller à merveille, les exigences collent à votre profil comme une deuxième peau et voilà que commencent les problèmes quand on vous dit :
"Parlez-moi de vous !"...

Question fatidique qui trouble celui qui n'a pas préparé son speech !

 

Préparer sa présentation

Ainsi, pour ne pas vivre ce moment difficile, préparez méticuleusement votre présentation à l'avance.

Cherchez un lieu intimiste et isolé de votre appartement, prenez une table et une chaise et munissez vous de tous vos argumentaires de "vente", oui, oui, ne vous étonnez pas, vous allez vendre vos compétences à l'entreprise qui va vous permettre d'avoir la responsabilité a votre niveau et de vous épanouir en même temps, - le rêve n'est ce pas ?

Bon, vous allez maintenant vous créer un plan de présentation que vous allez garder en tête pour prendre la parole pendant l'entretien. A cet effet plusieurs méthodes sont envisageables :

Mais pour tous ces cas, vous allez utiliser le plan de votre CV. Ce modèle permet aussi au recruteur de suivre les thèmes développés. Votre recruteur l'a déjà en main - vous avez pris le soin de le taper sur un beau papier super blanc, peut être glacé pour un contact doux et sobre qui inspire confiance - prenez conscience que votre mise en contact commence là avec votre lettre de motivation et votre CV. Ce sont eux qui vous ouvrent ou vous ferment le chemin pour l'étape suivante !

 

Commençons par voir quel plan vous convient :

1.- Le Plan chronologique, il présente en premier lieu vos études, puis vos expériences professionnelles. Si vous êtes jeune diplômé ce plan est pour vous, car il met en valeur vos connaissances, vos diplômes.

2.- Le Plan antichronologique, ce plan met en avant votre expérience professionnelle et vous fait remonter jusqu'à votre formation initiale. Si vous avez fait plusieurs maisons et différents types de postes, et si les postes sont intéressants, vous débuterez votre entretien sur les "chapeaux de roues".

3.- Le Plan Sectoriel, vous permet d'exposer votre cursus en fonction d'une spécialisation, d'un secteur ou vous excellez. Vous traitez votre thème de prédilection et ceci vous permet de développer votre plan avec aisance, à ce niveau même votre élocution est favorisée, elle devient plus fluide et convaincante avec la force de votre vécu. Vous pourrez animer votre exposé non seulement avec des expériences mais aussi avec des anecdotes, cela prendra un plus grand temps au cours de l'entretien (en quelque sorte vous pourriez ainsi diriger l'entretien d'autant que normalement les recruteurs ont un temps fini pour chaque candidat...) en plus, vous situerez ce moment sur un terrain cordial où toute entente est possible.

4.- Le Plan de compétences, vous permet de débuter votre présentation en exposant vos principales compétences. Cette présentation doit être cohérente avec les attentes de votre interlocuteur. N'hésitez pas à donner des exemples. Vous pourriez aussi vous préparer « un classeur d'expériences » pour représenter vos acquis, avec des tableaux où vous porterez votre attention à faire resurgir la compétence liée à « telle... entreprise », vous pourrez aussi par exemple, présenter des photos de la campagne publicitaire la mieux réussie - bien sûr, tout doit coller aux attentes du recruteur, aussi vous allez tout faire pour démontrer que c'est vous la personne recherchée pour ce poste  - en restant honnêtement vous même !

5.- Le Plan « sur mesure », regroupe les quatre plans ci dessus énoncés, il est fait en fonction de votre objectif professionnel ou de votre profil. Vous pouvez aussi vouloir vous imposer - c'est moi « la perle rare », voyez mes connaissances, mes compétences et mon expérience !


Voilà le plan : vous avez choisi ? Passons maintenant à l'autre étape : l'intervention elle-même.

Préparez le développement de l'entretien, faites semblant d'être déjà là en face de lui et, jouez un peu à l'avocat du diable. Planifiez vos sujets, familiarisez vous avec cette situation pour prendre le dessus, le moment venu, pour vous sentir à l'aise.

Imprégnez vous du plan choisi, de tous les éléments, il ne faudra pas apprendre tout par cœur mais « sentir votre trajectoire » pour laisser votre cerveau diriger vos mots. Exprimez vous clairement, construisez des phrases courtes avec une seule idée. N'oubliez pas que la parole est un comportement et que comme tel, le recruteur appréciera en même temps que vos compétences ce que vous laissez paraître de votre personnalité. Prenez le temps d'ajuster le contenu au contenant de votre présentation.

Répétez votre discours jusqu'à le « sentir fluide » et soyez convaincu des mots que vous utilisez ; le tout n'est pas de coller au profil désiré mais de rester clair avec vous même, authentique dirais-je, cela impulsera votre force de conviction.

Tout ce parcours vous a préparé psychologiquement pour réussir. Le fait de préparer ce que l'on peut anticiper vous donne plus d'assurance en vous !

 

Les notes positives : l'attitude et le comportement

Soyez attentif, personne ne veut d'un dépressif dans sa « boîte », cela ferait « chuter » les ventes et en plus pourrait être contagieux !

Soyez positif et actif dans vos propos. Employez le présent, le futur, l'imparfait plutôt que le passé ou alors utilisez les verbes actifs.

Utilisez un vocabulaire varié et essayez d'enchaîner les sujets avec aisance. L'usage du "jargon" d'un métier; peut être un moyen de montrer ces connaissances mais n'en abusez pas. Ne pas vous angoisser durant les moments de silences : ceux ci « posent » les mots, ce qui va permettre au recruteur de relancer une autre question. Ayez conscience que vous êtes prêt pour ce moment. En plus, vous avez toujours la possibilité de renverser la question et de demander au recruteur : "Qu'est-ce qui vous a plu dans mon CV ?"

Comme quand on était a l'école, le recruteur nous met en position d'examen, ainsi il lui arrive même d'être très tatillon en regardant les ongles, les souliers «  mal nettoyés », la coiffure peu disciplinée - rappelez vous que la plupart des mortels pensent que ce que l'on voit du dehors dit ce que l'on a au dedans - tenez en compte !

 

Ruby Villar-Documet

Demander un rendez-vous