Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute
www.rvd-psychologue.com

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

 

DEPECHES SPÉCIALISÉES

NEUROFEEDBACK EEG
« Qu'est-ce que le Neurofeedback sur mesure et comment fonctionne-t-il ?»

Qu’est- ce que le Neurofeedback ?
Comment agit le Neurofeedback ?
Quels sont les principes qui vont faire que votre cerveau change ?
Dans quels cas peut-on utiliser le Neurofeedback ?

 

Qu’est-ce que le Neurofeedback ?

La technique du neurofeedback a commencé à se développer dans les années 70. Elle est de plus en plus utilisée dans le champ des pratiques de thérapie, dans le cadre de la psychologie clinique et des neurosciences. On parle aujourd'hui de neurosciences computationnelles. Dans le cadre de son usage thérapeutique, un équipement technique et des connaissances en psychologie clinique sont bien entendues requises. Quelques explications ci-dessous :

Le Neurofeedback EEG, est une technique thérapeutique, issue de la science de la modélisation des cellules et des neurones du cerveau; elle utilise un processus d’apprentissage pour entraîner le cerveau à modifier et à réguler son activité cérébrale. Il intègre un dispositif de contrôle qui fournit au patient, des informations de moment-à-moment sur l'état de progression de ses acquis. Il prend en considération l'activité du cerveau, ainsi que des aspects comportementaux, cognitifs, et subjectifs.

Le Neurofeedback est une procédure sans douleur et non-invasive, méthode qui repose sur des fondations scientifiques et qui a été validée par des études et par la pratique clinique.

La définition officielle du Neurofeedback approuvée en mai 2008 par l'AAPB, le BCIA et l'ISNR - les principales organisations professionnelles reconnues dans ce domaine ont répondu par cette définition standard :

Le Biofeedback EEG, aussi connu sous le nom du Neurofeedback est un procédé qui permet à un individu d'apprendre à modifier son activité cérébrale dans le but d'améliorer sa santé et ses performances. Des instruments précis mesurent l'activité des ondes cérébrales, ces instruments retournent en temps réel, et avec précision, des informations à l'utilisateur. La représentation de ces informations (souvent en relation avec les changements dans les pensées, les émotions et le comportement) montrent les modifications physiologiques souhaitées. Au fil du temps, ces modifications pourront être reproduites sans le recours à un appareil.

Haut

 

Comment agit le Neurofeedback ?

Le Neurofeedback fonctionne en permettant au patient d'agir directement sur son activité cérébrale, tout en visualisant les résultats et effets directs de cette action. Celle-ci est en effet présentée sur un écran et un système d'imagerie très performant. C'est cette interaction que nous présentons ici.

Les études réalisées avec le Neurofeedback depuis plus de quatre décennies, notamment sur le terrain clinique, ont démontré  que si l’on informe le cerveau de la dynamique des signaux qu’il émet, et si on le guide vers l’apprentissage d’un modèle de fonctionnement  plus adapté, il va corriger son activité et parvenir à émettre des signaux stables et équilibrés, diminuer ou faire disparaître les symptômes, donnant ainsi une réponse appropriée aux besoins du moment et retrouver un fonctionnement harmonieux.

"Sous l'action d'un apprentissage, même tardif, de nouvelles cellules nerveuses vont naître dans certaines régions cérébrales, de nouvelles connexions vont être établies ou renforcéees, tandis que d'autres vont être éliminées". A chaque seance de traitement, le cerveau apprend et la nuit, pendant le sommeil, le cerveau intégre l'apprentissage, réalisant aussi a chaque fois, un progrès vers des mesures d'un fonctionnement moins atypique et plus normatif. 

Le traitement avec le Neurofeedback fait intervenir des mesures au moyen d'un appareil couplé à un logiciel. Ce processus permet d'obtenir des réponses identiques dans des situations semblables. Il n'y a donc rien de subjectif, au contraire, tout est scientifique dans la démarche. De plus, appareils, logiciels et accessoires (électrodes, capteurs) sont équivalents à ceux qui sont utilisés pour les explorations fonctionnelles en médecine, ceux-ci étant tout de même moins sophistiqués.

Le Neurofeedback nécessite :

  • Une participation active du patient.
  • Fait appel au contrôle volontaire et à la concentration passive.
  • Il repose sur un apprentissage conscient.
  • Il demande un entraînement plus ou moins long.
  • Il doit y avoir nécessairement un retour d'informations, une prise de conscience et une nouvelle action, pour que ce soit du biofeedback...

Haut

 

Quels sont les principes qui vont faire que votre cerveau change ?

Le cerveau est une usine électrique et chimique très complexe, mais au fil du temps, les neurosciences ou la psychologie clinique, réalisent des progrès considérables dans la connaissance de son fonctionnement. Le neurofeedback  est une technique qui résulte de ces connaissances, qui par lui sont utilisées pour améliorer ou guérir les états psychiques des patients présentant des troubles, ou encore pour améliorer les performances mentales de sportifs, managers, coach... Comment cette usine est-elle donc mise à contribution pour permettre ce progrès ?

Notre cerveau change, se transforme et se remodèle en continu toute la vie.

Contrairement à ce qu’on a cru pendant des décennies, la science a démontré que tous les cerveaux, même adultes, peuvent se remodeler  et évoluer …au fil des apprentissages (qu’il s’agisse d’un instrument, d’une langue étrangère, etc), notre cerveau  met en place de nouveaux réseaux – et ce quel que soit notre âge. C’est ce qu’on appelle la plasticité cérébrale des neurone et des synapses.

La plasticité neuronale décrit la capacité d'un neurone à changer le type de réponse qu'il rend à une même stimulation. La plasticité neuronale peut être aussi définie comme la capacité des neurones à changer les connexions de leurs dendrites et de leurs « neurites » en pouvant faire de nouvelles synapses, ce qui signifie enrichir l'activité neuronale en donnant de la plasticité aux fonctions du cerveau.

En effet, le neurone change de morphologie .- il s'agit de l'apparition, de la disparition ou de la réorientation de structures comme les dendrites, les épines, les dendritiques, voire les axones. On observe cette plasticité par imagerie. On peut aussi mesurer les effets physiologiques de cette plasticité par l'utilisation de la technique de patch clamp en plusieurs endroits simultanément sur des neurones en contact.

…Et pour ce qui est de la plasticité des synapses, elle correspond aux modifications morphologiques, chimiques et fonctionnelles qui interviennent au cours du temps au niveau de la synapse.

Les synapses sont des zones spécialisées dans la transmission nerveuse. Elles évoluent avec le temps, certaines disparaissent, d'autres se créent, mais toutes se modifient et tendent, soit à renforcer, soit à affaiblir la communication entre deux neurones. La plasticité synaptique serait ainsi à la base des processus d'apprentissage et de mémorisation.

 

Voilà la clef de notre capacité à remodeler notre cerveau. Le neurofeedback

 

Haut

 

Dans quels cas peut-on utiliser le Neurofeedback ?

Le neurofeedback peut être utilisé dans divers protocoles thérapeutiques, à la fois en cas de troubles, mais aussi pour le développement personnel et l'amélioration des performances.

Les terrains d’application pour le Neurofeedback sont : l'Autisme, le Déficit de l’attention, l'Hyperactivité, les Troubles de l’Anxiété, le Trouble Borderline, le Trouble Bipolaire, la Fatigue Chronique, les Troubles Dissociatifs, l'Epilepsie, les Troubles du Sommeil, les TOCS, les Troubles de l’Apprentissage, la Douleur Chronique, la Neurophysiologie Générale.

De même, l’entraînement par Neurofeedback peut être utile dans certaines pathologies spécifiques, comme des  traumatismes et accidents vasculaires cérébraux, dans ces cas, il peut être utilisé comme une aide technique supplémentaire à la prise en charge psychomotrice ; dans ces pathologies, le patient ne se débarrasse pas nécessairement du problème mais organise simplement son cerveau pour mieux fonctionner dans le cadre des dommages ou de la perte existants.

De plus, dans le domaine des performances, l’entraînement par Neurofeedback peut être employé sans limite. L'entraînement pour améliorer la « peak performance » peut être intéressant pour les athlètes professionnels, les cadres d'entreprise, et pour la pratique artistique.

Vous pouvez aussi voir les différentes études et Applications du Neurofeedback en cliquant sur ce lien : http://www.rvd-psychologue.com/neurofeedback-recherches-applications.html

Haut

 

…Le Cerveau est prêt pour l'apprentissage et pour l’acquisition de compétences : vers l’apprentissage d’un modèle de fonctionnement  plus adapté, qui va corriger son activité et parvenir à émettre des signaux stables, équilibrés et performants.

Le cerveau se modifie en permanence car puissantes sont les interactions avec l’environnement externe et avec les activités internes à l’organisme.

La plasticité des neurones, des synapses et la dynamique du cerveau sont bien mises à contribution afin de nous permettre : d'améliorer ou de faire disparaître les symptômes, d'optimiser vos performances et d'améliorer votre qualité de vie.