Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute
www.rvd-psychologue.com

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

 

DEPECHES SPÉCIALISÉES

BIOFEEDBACK ELECTROCARDIOGRAMME
« La Gestion d'émotions »

Dans une définition basée sur la connaissance de soi et des relations avec les autres, nous dirons que l'intelligence émotionnelle est :

  • L'aptitude à identifier son état émotionnel et celui des autres.
  • L'aptitude à comprendre le déroulement naturel des émotions.
  • L'aptitude à raisonner sur ses propres émotions et sur celles des autres.
  • L'aptitude à gérer ses émotions et celles des autres.

Cette approche passe ainsi par quatre étapes : Identifier → Comprendre → Raisonner → Gérer

Dans une notion concise du terme, nous pouvons dire que « L' intelligence émotionnelle » est la capacité à gérer des conflits. Celui qui « gère son stress » est celui qui a appris à écouter les signaux de son corps, à reconnaître ses émotions et à y répondre avec intelligence.

La cohérence cardiaque :

Etudes récentes ont démontré que « la cohérence du rythme cardiaque affecte directement la performance du cerveau. Parmi les mécanismes qui relient le cœur et le cerveau, le système nerveux autonome joue un rôle particulièrement important. Celui-ci est constitué de deux branches : la branche dite « sympathique » qui accélère le cœur, augmente la sécrétion hormonale et active le cerveau émotionnel (limbique), et la branche dite « para-sympathique » qui joue un rôle de frein et de protection sur l'un et l'autre »

« Ainsi, nos pensées, perceptions et réactions émotionnelles sont transmises du cerveau au cœur via ces deux branches du système nerveux autonome et peuvent être facilement visualisées à travers notre rythme cardiaque. Dans les états de stress, d'anxiété, de dépression ou de colère, la variabilité du rythme cardiaque entre deux battements devient irrégulière et chaotique comme nous pouvons le voir sur le graphique suivant :


Biofeedback à cohérence cardiaque

 

Dans les états de bien-être, de bienveillance ou de gratitude, cette variabilité devient cohérente, c'est-à-dire que l'alternance d'accélérations et de décélérations du rythme cardiaque est régulière. Les deux branches du système nerveux autonome travaillent ensemble avec une efficacité maximale plutôt que de se combattre l'une l'autre . La cohérence cardiaque est une excellente mesure de l'équilibre de notre système nerveux. Elle influe également sur les autres rythmes physiologiques tels que la variabilité de la tension artérielle et de la respiration. On peut dire que ces trois systèmes se synchronisent naturellement » (1)

Puisque la recherche montre que nos perceptions comme nos réactions affectent nos rythmes cardiaques, c'est en apprenant à modifier notre rythme cardiaque que nous allons agir sur l'ensemble de notre physiologie, et économiser de l'énergie pour notre organisme.

« Il semble que les techniques les plus efficaces pour y parvenir soient les modifications de l'état de conscience ( ex: auto-hypnose) , le travail sur les pensées (ex : mindfulness), ou les exercices attentionnels. L'objectif est, en couplant ces techniques au biofeedback sur la variabilité de la fréquence cardiaque, d'identifier celle ou celles qui agiront au mieux et par un entraînement régulier sur l'amélioration de la cohérence émotionnelle.

 

SYMBIOLINE ECG

Le module Expert sur SYMBIOLINE intègre de multiples caractéristiques évoluées pour travailler votre cohérence cardiaque.

« La cohérence émotionnelle, issu des travaux et applications de recherche du CHRU de Lille, correspond à la pureté de l'arythmie sinusale respiratoire, c'est-à-dire à un état d'équilibre idéal du système nerveux autonome dans lequel principalement la respiration normale (>8 cycles par minute), en dehors de tout autre stimulus conscient ou inconscient, influence la régulation du rythme cardiaque par le système nerveux autonome ».

 

 

(1) Source : evolute