Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute
www.rvd-psychologue.com

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

 

DEPECHES SPÉCIALISÉES

LE CERVEAU
« La Cartographie du Cerveau »

Les Aires de Brodmann

Les aires de Brodmann ont été initialement définies et numérotées par Korbinian Brodmann, sur la base de l'organisation neuronale. Brodmann publia en 1905 et 1909 des cartographies du cerveau humain mais également animal (notamment, primates). Les numéros de chaque cartographie ne correspondent pas forcément : une aire ayant le même numéro chez le singe ou l'homme n'est pas forcément homologue. Ces publications contenaient d'autres observations telles que le type de cellules ou l'organisation en colonne/lamelle du cortex.

Une aire de Brodmann est une région du cortex définie en fonction de sa cytoarchitecture, c'est-à-dire en fonction de la forme des neurones et des réseaux qui la constituent.

Au fil du temps, les aires de Brodmann ont été renommées, débattues, affinées.

Certaines se sont vues corrélées avec des fonctions cognitives, par exemple, les aires 3,2 et 1 sont régulièrement nommées Cortex somatosensoriel primaire. La zone 4 correspond au cortex moteur primaire, les aires 41 et 42, au cortex auditif primaire... Les fonctions supérieures se sont également vues corrélées aux aires que Brodmann avait définies sur la base de leur cytoarchitectonie. Ainsi, les aires 44 et 45 gauches, ont été reliées à la production du langage et la localisation fonctionnelle connue sous le nom d'aire de Broca.

A cet égard, il faut noter qu'une aire fonctionnelle ne correspond pas forcément à une aire de Brodmann, et inversement.

Certaines aires de Brodmann, comme l'aire 23, ont par ailleurs été subdivisées (23a et 23b). pour refléter des différences fonctionnelles mises à jour à la suite de la classification proposée par Brodmann.

Par conséquent, il est important de ne considérer les aires de Brodmann, tout au plus que comme des approximations de localisation fonctionnelles, sachant bien que les fonctions impliquent dans la majorité des cas, de nombreuses aires cérébrales.

 

 

 

Sources
Stéphane Desbrosse/Carnegie
Wikipedia

 

Suivant...