Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute
www.rvd-psychologue.com

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

 

DEPECHES SPÉCIALISÉES

LA NEUROSTIMULATION
« La Synchronisation du Cerveau »

La latéralisation (processus au cours duquel les hémisphères du cerveau se spécialisent durant la petite enfance) fonctionnelle du cerveau fut mise en évidence par les travaux du Dr Roger Sperry, Prix Nobel 1981, et  largement confirmés depuis.

Chaque hémisphère cérébral est spécialisé, l'hémisphère gauche est celui des fonctions analytiques et linéaires tandis que le droit agit de manière synthétique, intuitive et sensible.

Nous pourrions comparer chacune de ces deux fonctions à un logiciel ayant son mode de fonctionnement et ses capacités propres.

Chacun des deux hémisphères du cerveau a son propre mode de fonctionnement et un examen EEG (électro-encéphalogramme) révèle qu'ils ont une activité électrique différente.

La synchronisation consiste à harmoniser l'activité électrique de ces deux hémisphères. Ceci peut se faire soit :

  • par différentes techniques de contrôle de soi, par le biais du yoga par exemple, ou
  • avec l'assistance de stimulus extérieurs, tels que des sons spécialement préparés appelés « sons binauraux ».


Synchronisation des hémisphères du cerveau



Le principe des sons binauraux est basé sur l'écoute d'une fréquence différente par chaque oreille, afin que le cerveau adopte le rythme de la différence entre les 2 fréquences : si l'oreille droite reçoit une fréquence de 210 Hz et la gauche de 200 Hz, les deux hémisphères se synchroniseront sur 10 Hz, la fréquence différentielle. Les chercheurs du Monroe Institute ont appelé ce mécanisme « Frequency Following Response » ou « réponse d'adoption de fréquence ».

L'intégration des deux hémisphères améliore les performances mentales, car les deux « logiciels mentaux » analytiques et synthétiques agissent alors en synergie.

Les travaux de l'équipe du Dr Doppelmayr (1998) de l'Université de Salzbourg ont démontré que la synchronisation en rythme thêta (créer un lien avec le tableau des états de conscience) augmentait les performances des sujets.