Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, Paris
Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, Paris

CONSULTER UN PSYCHOLOGUE PRESENTATION

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

DEPECHES SPÉCIALISÉES

temoignages consultations

 

Le témoignage ci-dessous nous a été communiqué pour témoigner d'une aide psychologique apportée dans le cadre d'une thérapie par la visualisation

 

Témoignage de prise en charge psychologique par une thérapie par la visualisation

Lire un témoignage

Pseudo : Philippe Gallot
Titre : J'ai perdu 10 kilos et je continue à perdre!

Thème : Le Contrôle Alimentaire

 

J'ai 46 ans, je suis un homme dynamique, curieux de découvertes. Je suis heureux en famille et entre amis, très sociable et bon vivant qui aime partager des bons petits plats …mais aussi j'aime tout faire pour entretenir mes performances.

J'ai un travail qui harmonise ma dextérité manuelle et mon intellect.

Pendant la dernière année j'ai gagné du poids un peu partout, surtout sur le ventre et au visage et cela ne me faisait pas plaisir et à ma femme non plus !

Je ne rentrais plus dans mes vêtements, mon corps avait pris des proportions qui ralentissaient ma démarche, je me sentais lourd et je m'essoufflais facilement. Tout ceci me donnait l'impression d'avoir "gagné une tonne" et mon caractère en souffrait aussi, j'étais devenu irritable, même coléreux.

Alors j'ai décidé de me prendre en main et je suis allé voir Mme Villar-Documet.

Elle m'a proposé un traitement thérapeutique qui s'est passé tout en douceur (tellement, que parfois je me demandais s'il allait porter ses fruits). Je n'ai jamais eu ce sentiment de culpabilité qui parfois est omniprésent à la suite d'une consultation avec un spécialiste de la nutrition.

J'ai connu l'hypnose et la visualisation, j'ai appris à contrôler le "poids de mon stress", aujourd'hui je mange mieux, j'ai perdu 10 Kg et encore je continue à perdre. Je suis de nouveau jovial, j'ai appris aussi à me connaître et à explorer mes capacités.

Sincèrement merci Madame.

Philippe Gallot