Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute
www.rvd-psychologue.com

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

 

DEPECHES SPÉCIALISÉES

 

 

Qu'est-ce que la dépersonnalisation ?

Les critères diagnostics du DSM IV pour la dépersonnalisation :

  1. Expérience prolongée ou récurrente d'un sentiment de détachement et d'une impression d'être devenu un observateur extérieur de son propre fonctionnement mental ou de son propre corps (p. ex. sentiment d'être dans le rêve).

  2. Pendant l'expérience de dépersonnalisation, l'appréciation de la réalité demeure intacte.

  3. La dépersonnalisation est à l'origine d'une souffrance cliniquement significative ou d'une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d'autres domaines importants.

  4. L'expérience de dépersonnalisation ne survient pas exclusivement au cours de l'évolution d'un autre trouble mental, comme la schizophrénie, le trouble de panique, l'état de stress aigu ou un autre trouble dissociatif, et n'est pas dû aux effets physiologiques directs d'une substance (p. ex. donnant lieu aux abus, un médicament) ou affection médicale générale (p. ex. l'épilepsie temporale).


Références:

American Psychiatric association, DSM-IV, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux. Traduction française, Paris, Masson, 1996.

 

 

Troubles Anxieux / Troubles de l’humeur / Troubles des Conduites Alimentaires / Troubles habituellement Diagnostiqués pendant la Petite Enfance, la Deuxième Enfance ou l'Adolescence / Delirium, Démence, Trouble Amnésique et Autres Troubles Cognitifs / Schizophrénie et Autres Troubles Psychotiques / Troubles Somatoformes / Troubles Dissociatifs / Troubles du Contrôle des Impulsions Non Classes Ailleurs / Troubles de la Personnalité / Troubles du Sommeil / Troubles sexuels et de l'identité sexuelle / Troubles Mentaux liés à l’Utilisation d’une Substance / Autres Troubles / Troubles Factices