Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute
www.rvd-psychologue.com

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

 

DEPECHES SPÉCIALISÉES

Lire un témoignage

Nom: Céline
Titre: J'ai guéris de l’Emétophobie

Sujet: Les Phobies et l’Emétophobie

 

Peur, dégout et isolement.

Voilà de quoi était faite ma vie avant !

Faire attention à ce que je mange, où je vais, à la foule, à bien avoir mon gel antibactérien, à la moindre sensation ressentie dans mon corps …

J'avais 13 ans quand l'Emetophobie a commencé à me hanter. Mais c'était supportable, pas trop présent. C'est une fois au lycée que ça a été vraiment très difficile ! Tout allait très bien en classe, je m'entendais avec tout le monde, bonne ambiance, bons profs, bons camarades. Mais voilà, cette phobie qui est venue tout gâcher.

Crises d'angoisse, maux de ventre, maux de tête. Tout & n'importe quoi pouvait me déclencher une crise ! L'horreur, l'enfer !

J'en avais parlé à mon médecin traitant qui m'a dit : « Il n'y a rien à faire, faut vivre avec » entendre cette phrase m'avait beaucoup touché, vivre avec … Impossible ! Survivre plutôt ?!

Un soir où je rentrais chez moi, une grosse crise s'est déclenchée, on m'a emmené aux urgences !

Bien sûr ils n'ont rien trouvé ! On m'a juste mise sous morphine afin que je puisse me reposer. Je suis ensuite rentré chez moi (vers 2h00 du matin).

Le lendemain, j'étais mal.

Pas pour moi, parce que cette situation faisait souffrir mon entourage ! Ils s'inquiétaient, et je supportais mal de les voir souffrir à cause de moi.

J'ai fait une ULTIME recherche sur internet, à la recherche de quelqu'un/quelque chose qui pourra m'aider.

Je suis tombée sur le reportage des autres sur le site de Mme Villar-Documet. Sans n’en parler à personne j'ai appelé puis j'ai pris rendez-vous. J'ai réuni tout le monde au salon et je leur ai dit « On a rendez-vous tel jour, à telle heure avec telle personne à cette adresse ! »

Pourquoi je ne les ai pas prévenus avant ? Parce qu'ils ont beaucoup de mal à comprendre cette peur, qu'ils auraient hésité ! Là ils n'avaient pas le choix que de venir !

Mme Villar-Documet leur a très bien expliqué la souffrance que cette phobie me faisait. Ils m'ont supporté, encouragé ! Mon père me disait « T'inquiète pas ! On ira jusqu'au bout ! ».

Ma grand-mère était un peu sceptique, je la comprenais l'hypnose c'est quelque chose d'assez difficile à croire … et pourtant !

Les rendez-vous se sont enchaîne, je me sentais de mieux en mieux à chaque fois !

Plus forte, plus Vivante !

J'en parlais peu avec mon entourage mais ils voyaient des différences.

Les rendez-vous sont finis.

Merci Mme Villar-Documet, merci pour tout !

Qu'est-ce qui a changé ? ……Maintenant JE VIE.

 

Céline