Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute
www.rvd-psychologue.com

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

 

DEPECHES SPÉCIALISÉES

 

46. NEUROSCIENCES

Chercher sur le Net, un bon moteur pour les neurones

L’utilisation des moteurs de recherche sur internet est vivement recommandée pour tous ceux qui veulent faire travailler leurs neurones et développer leurs capacités cérébrales. Grâce à l’IRM fonctionnelle, qui permet de mesurer l’activité cérébrale en direct, des chercheurs de l’Université de Californie ont constaté que la recherche d’informations sur internet favorisait le développement de circuits cérébraux impliqués dans le raisonnement et la prise de décision.

L’équipe de Gary Small a comparé deux groupes d’une douzaine de volontaires âgés de 55 à 76 ans, de niveau socioculturel équivalent. Le premier groupe était rompu à l’utilisation des moteurs de recherche sur internet, l’autre était novice en la matière.

Les chercheurs ont d’abord étudié l’activité cérébrale des volontaires pendant qu’ils lisaient un livre. Tous avaient alors une activité neuronale comparable, mobilisant les mêmes aires du cerveau. En revanche, au cours de la recherche sur internet, les volontaires expérimentés se sont distingués par une plus grande activité cérébrale et l’utilisation de zones du cortex (frontal, temporal et cingulé) que les novices ne mobilisaient pas au cours de ces recherches.

Cette activité mobiliserait dont davantage de circuits neuronaux que la lecture, sans doute à cause de la nécessité de faire des choix, de décider de poursuivre sur telle ou telle page web, suggèrent les chercheurs. Un peu de recherche quotidienne sur internet pourrait donc maintenir et même améliorer les fonctions cognitives et lutter contre les effets du vieillissement sur notre cerveau, conclut Gary Small.

Cécile Dumas
Sciences et Avenir.com
16/10/08