Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute
www.rvd-psychologue.com

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

 

DEPECHES SPÉCIALISÉES

21. OBESITE

La moitié de l’humanité en surpoids en 2030

Une projection effectuée par des chercheurs américains indique que plus d’un humain sur deux sera en surpoids ou obèse en 2030

Les données présentées dans l’International Journal of Obesity reposent sur une base solide puisqu’elles sont issues des statistiques provenant d’organismes de santé de 106 pays différents représentant 88% de la population mondiale. Si des doutes demeuraient encore concernant l’existence d’une « épidémie d’obésité », ils sont balayés : selon l’étude un tiers de la population adulte était en surpoids en 2005, soit environ 937 millions de personnes au-dessus de la norme (Cf. dernier paragraphe) plus 396 millions d’obèses.

Mais plus grave, les projections effectuées par des chercheurs de l’Université de Tulane, en Nouvelle-Orléans, indiquent que ces chiffres pourraient rapidement augmenter de façon spectaculaire. Si la tendance observée actuellement se poursuit dans les deux prochaines décennies, la planète comptera 2,16 milliards d’adultes en surpoids et 1,12 milliard d’obèses en 2030. Soit 57.8% de la population mondiale ! Les auteurs signalent également que si un pourcentage élevé d’obèses vit actuellement dans les pays industrialisés, les pays émergents vont connaître un rattrapage important qui va réduire cet écart.

L’obésité se définit par un excès de poids lié à une accumulation de masse grasse. Pour savoir si le poids d’une personne est « normal » on se sert de l’Indice de Masse Corporelle (IMC). On considère que l’IMC est normal entre 18 et 25, de 25 à 30 il y a surpoids et au delà de 30 c’est l’obésité. A ce stade, les risques de développer un diabète, de l’hypertension ou des problèmes cardiaques sont fortement augmentés ce qui accroît la morbidité de cette pathologie. Le tour de taille est un autre indicateur de l’obésité, lorsqu’il est supérieur à 90 cm chez la femme ou à 100 pour l’homme, on parle d’obésité abdominale. En France, on estime à plus de 10% le nombre de personnes présentant un surpoids.

J.I.
Sciences et Avenir.com
29/07/2008