Ruby Villar-Documet - Psychologue clinicienne, Psychothérapeute
www.rvd-psychologue.com

BIBLIOGRAPHIE

Inscription à la Newsletter

 

DEPECHES SPÉCIALISÉES

 

13. AVANCEE

La mémoire de souris malades améliorée.

La trisomie 21 est la maladie chromosomique congénitale la plus fréquente. Elle concerne environ une naissance sur 800 en France. Des travaux, réalisés chez la souris, donnent l'espoir de trouver un traitement améliorant les capacités d'apprentissage des personnes touchées.

Il y a encore 10 ans, parler de la trisomie comme d’une maladie que l'on pourrait traiter était inadmissible.
« Cette recherche est sans aucun doute un espoir d'investigation », s'enthousiasme Jacqueline London, professeur à l’Université Paris-VII et présidente de l'association pour la recherche sur la trisomie 21 (AFRT). Les travaux de Craig Garner publiés aujourd’hui dans la revue Nature Neurosciences « sont une bonne voie d'approche pour réussir à échafauder un traitement du syndrome de Down », estime Jacqueline London. En effet, l'équipe du Centre de recherche sur la trisomie 21 de Stanford (USA) ont réussi à stimuler la mémoire des souris à l’aide du pentylenetetrazol (PTZ).

Les animaux de laboratoire sous PTZ ont vu progresser leurs capacités d'acquisition des données et d'apprentissage: ils identifient de nouveaux objets et retrouvent leur chemin dans un labyrinthe avec plus de facilité que leurs congénères non traités (atteints d’une forme animale de trisomie 21). Cela après l'absorption de 17 doses quotidiennes de PTZ mélangées à du lait. Ce potentiel se dégrade en quelques mois car les neurones traités sont remplacés par de plus jeunes cellules.

Craig Garner pense que la clef de l'amélioration réside dans le blocage par le PTZ d'un neurotransmetteur inhibiteur: l'acide gamma-aminobutyrique (GABA). Normalement, l'équilibre entre excitation et inhibition des neurones est maintenu dans le cerveau pour permettre l'apprentissage. Dans les cas des personnes atteintes de trisomie 21, les neurones produiraient trop de GABA, ralentissant le traitement de l'information. A présent, les chercheurs pensent poursuivre leur investigation chez l'homme.

Utilisé depuis les années 50 aux États-Unis, le pentylenetetrazol était administré à hautes doses lors de traitement de choc sur des personnes présentant des troubles psychiatriques. L’agence de sécurité sanitaires américaine, la FDA, l'a retiré du marché en 1982 car aucun avantage clinique n'avait été mis en évidence. La trisomie 21, également appelée syndrome de Down, est une maladie chromosomique congénitale. Elle est due à la présence d'un chromosome surnuméraire pour le chromosome 21. La trisomie est la cause la plus fréquente de retard mental responsable de 25 % des handicaps mentaux sévères chez les enfants d’âge scolaire.

Philippe Salomon
Sciences et Avenir.com
(26/02/07)